• Accueil
  • > Recherche : anonymous contre daech

Résultat pour la recherche 'anonymous contre daech'

Ce hacker qui lutte contre Daech à l’aide de porno

anonymous

Ils ont recours à tous les moyens possibles pour propager leur idéologie de haine. Les réseaux sociaux ne font pas exception. Face à une inaction flagrante de l’administration, ce hacker s’est lancé lui-même dans la lutte contre Daech.

Ce hacker qui s’identifie sous le pseudonyme @WauchulaGhost sur la messagerie Twitter a trouvé un moyen de lutter contre les extrémistes de Daech. Il pirate leurs comptes et les inonde de photos pornographiques.

Interrogé par Sputnik sur les motifs qui l’ont poussé à lancer cette lutte ce membre d’Anonymous répond: l’inaction des réseaux sociaux.

« Nous avons assisté à l’inaction de Twitter et des autres réseaux sociaux qui ne faisaient rien pour bloquer les comptes de Daech sur leurs sites. Pour cela nous avons décidé de prendre l’initiative et de faire tout pour résoudre ce problème », a-t-il indiqué.

L’interlocuteur de l’agence a bien évidemment préféré garder en secret les méthodes employées pour hacker les comptes de Daech.

« Au cours des deux dernières journées, j’ai reçu une avalanche de messages me priant de raconter comment je fais. Toutefois, nous ne dévoilerons pas cette information secrète, nous continuerons de hacker les comptes jusqu’à ce que Twitter agisse », a expliqué @WauchulaGhost.

Selon lui, Twitter, Instagram et d’autres réseaux sociaux devraient trouver une solution. Certes, affirme-t-il, Twitter a déclaré avoir supprimé 125.000 comptes diffusant l’idéologie de Daech. « Mais en réalité Twitter n’a rien fait. Tout le travail a été fait par les internautes et par les Anonymous qui ont repéré ces comptes, puis ont livré les informations à la compagnie ».

Et de poursuivre que les comptes qu’ils piratent diffusent la propagande du terrorisme islamiste.

« Nous empêchons la propagation de cette information par le biais des réseaux sociaux. Daech le sait. Je me présente comme Ghost (fantôme). Dès que je hacke leur compte, je leur envoie un message pour me moquer d’eux. Leur réaction m’amuse beaucoup. Au bout du compte, les terroristes auront peur de communiquer sur les réseaux sociaux, car ils ne sauront plus à qui appartient le compte », a-t-il poursuivi.

A la question de savoir si, à son avis, les extrémistes de Daech allaient chercher un moyen de renforcer la sécurité de leurs comptes il répond par la négative.

« Je ne pense pas qu’ils soient si intelligents et je ne les ai jamais vu entreprendre une quelconque mesure », a clarifié le jeune homme.

D’ailleurs, plusieurs personnes dont les proches sont décédés victimes des terroristes ont attaqué les réseaux sociaux en justice. Et selon notre interlocuteur, le nombre de ces plaintes ne cessera pas de croître.

 

Sputnik

Anonymous repart à l’assaut de Daech

TD0

Changement de méthode chez les hackers masqués : la moquerie est devenue l’arme principale sur le web contre le groupe terroriste, cible d’un « Trolling Day » prévu pour le 11 décembre.

Cela fait près d’un an qu’Anonymous s’en prend régulièrement à Daech sur le web, mais les résultats peinent à venir. Pire, certaines de ses récentes actions ont été vivement critiquées, dénoncées comme contre-productives et potentiellement gênantes pour les enquêtes en cours sur le cyberdjihadisme. Ce qui explique peut être le changement de cap opéré récemment par le groupe, qui a mis les actions de sabotage numérique de côté pour se concentrer sur l’un des éléments centraux de la culture web : le LOL.

td4

Faire des blagues aux dépends de la propagande terroriste, voilà en résumé l’esprit du Trolling Day initié par le groupe, et prévu pour le 11 décembre prochain. Attendez-vous à voir affluer sur les réseaux d’innombrables détournements, hashtags divers et variés ou autres vidéos parodiques, bref, quelques moments d’anthologie en perspective. Et des rickrolls en cascade, ça, c’est à peu près certains.

France Info

5000 comptes de propagande de cette organisation ciblés : Des hackers bloquent 3 millions de dollars de Daech

anonymous3

Exploitant des gisements de pétrole en Syrie et en Irak, l’organisation terroriste Daech, qui a mis à sac les banques de plusieurs localités irakiennes, dispose d’une somme d’argent qui lui permet de financer ses attentats dans plusieurs pays.

De quelle somme dispose cette organisation terroriste ? Le groupe «hacktiviste» Anonymous qui avait, au lendemain des attentats terroristes de Paris, promis de s’attaquer au portefeuille électronique de Daech semble avoir tenu parole. Ces hacktivistes avaient déclaré une «guerre sans merci» à Daech et sont vite passés à l’action. Ils déclarent avoir découvert un portefeuille électronique en Bitcoins, un système de paiement sur internet, du groupe d’une valeur de 3 millions de dollars. Anonymous a déjà piraté plus de 5000 comptes de propagande liés à Daech sur Twitter. «Daesh utilise de la crypto-monnaie pour financer ses opérations en cours et nous avons réussi à découvrir plusieurs adresses Bitcoin utilisées par ce dernier», ont déclaré les Anonymous dans un commentaire pour NewsBTC, cités par des agences de presse. L’une des plus importantes fonctions d’une monnaie cryptographique est qu’elle ne peut pas être censurée à la demande d’un tiers. On ne sait jamais ce qui sera ensuite à l’ordre du jour. Il s’agit de l’un des leviers numériques utilisés par l’EI pour aider «leurs amis» en Syrie, en Irak, au Liban et partout dans le monde. Le groupe hacktiviste Anonymous assure qu’il a réussi à bloquer la plupart de comptes de l’organisation autoproclamée Etat islamique en Bitcoin qui se cachaient sur un type de bases de données, appelé «deep Web». Plus tôt, les hacktivistes s’étaient fixés pour mission d’anéantir la propagande terroriste ainsi que les réseaux de recrutement de Daech sur internet. Dans une vidéo publiée sur YouTube, un porte-parole de l’organisation virtuelle s’était engagé à «lancer la plus grande opération de tous les temps
contre Daech. L’exploitation de puits de pétrole syriens et irakiens par cette organisation terroriste et la facilité avec laquelle elle vend ce produit lui rapporte des sommes colossales. La Russie a annoncé, il y a quelques jours, qu’elle ciblerait les convois de Daech transportant du pétrole.

LE TEMPS DZ

Que peuvent les Anonymous face à Daech ?

anonymousPARIS

Trois jours après les attaques de Paris, le collectif de hackers Anonymous a annoncé le lancement d’une nouvelle campagne contre l’organisation terroriste Etat islamique. “Cela peut-il changer quelque chose ?”, s’interroge CS Monitor.

Lundi 16 novembre, Anonymous a posté une vidéo d’une minute promettant “l’opération la plus importante jamais réalisée contre [Daech]”, avec “de nombreuses cyberattaques”. “La guerre est déclarée”, lance la voix synthétique du personnage portant le masque de Guy Fawkes.

La veille déjà, dimanche 15 novembre, le collectif de hackers avait dévoilé une liste de plus de 1 000 comptes Twitter désignés comme relayant la propagande de l’organisation Etat islamique. “Ce n’était que la première salve d’une campagne intensive contre le groupe terroriste après les attaques du 13 novembre à Paris”, écrit le site américain The Christian Science Monitor. Après les attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher en janvier, Anonymous avait déjà lancé une opération similaire. Le collectif avait affirmé être à l’origine de la fermeture de plusieurs sites, de la publication de mails, et du blocage de plus de 9 000 comptes Twitter appartenant à des membres de l’organisation terroriste.

Des actions aux allures de harcèlement

Par ces actions, “Anonymous espère réduire la possibilité, pour Daech, de communiquer et de faire du prosélytisme sur Internet”, écrit CS Monitor. “Mais ce n’est peut-être pas ce qu’il y a de plus utile en ce moment, d’après plusieurs analystes”, précise le site. Et de citer les propos de Joe Gallop, responsable du renseignement par le piratage chez iSight Partners. Celui-ci explique que les membres de l’organisation Etat islamique ont recours aux mêmes méthodes qu’Anonymous. Et que même si Anonymous est très efficace pour bloquer des sites ou prendre le contrôle de comptes Twitter, les membres de Daech n’auront aucun mal à en créer de nouveaux. Joe Gallop ajoute :

Les actions d’Anonymous ressemblent plus à du harcèlement. Elles n’aideront pas les forces de l’ordre à empêcher une attaque comme celle qui a touché Paris”.

Autre point soulevé par CS Monitor : le fait que ces actions d’Anonymous risquent de perturber les enquêtes en cours, par exemple si les hackers s’attaquent à des sites ou des comptes Twitter que les services secrets ou la police suivent de près.

Pas si ridicule

Face aux événements survenus ces dernières semaines, “cette guerre en ligne peut sembler ridicule”, écrit Foreign Policy dans un long article consacré à la guerre qu’Anonymous livre au groupe Etat islamique. “Bloquer des comptes Twitter et des sites, ou même révéler les noms de membres du groupe n’arrêtera pas l’Etat islamique. […] Cela ne permettra pas non plus de libérer la Syrie et l’Irak. Mais ce n’est pas grave. L’intérêt de ces campagnes en ligne contre Daech, c’est de riposter, de créer une résistance là où avant il n’y avait qu’un vide.”

Foreign Policy cite alors un troll dénommé @MadSci3nti5t : “Si je pense que la guerre en ligne est importante ? Je suis convaincu qu’elle l’est, parce qu’il faut qu’ils sachent que les gens ne vont pas tolérer ces conneries.”

COURRIER INTERNATIONAL

Anonymous contre Daech : ces cyber-activistes qui veulent mettre à genoux l’Etat islamique

anonymous

Les bombes, vestiges d’une autre époque ? En 1999, les observateurs s’étonnaient des déferlements de bombes sur le Kosovo. Une guerre de la vieille industrie, alors qu’Internet et les réseaux se développaient à une vitesse exponentielle. Si les bombes n’ont toujours pas disparues, la guerre s’est bien scindée en deux : celle du terrain et des morts. Et celle du cloud et de la propagande. Contre cette dernière, les alliés peinent à trouver la bonne réponse, surtout face à des entités qui ne sont pas des Etats, comme Daesh.

Une étude de la Brookings Institution estimait ainsi que l’Etat islamique utilisait environ 46 000 comptes sur Twitter fin 2014, sans que l’entreprise américaine ne réagisse. Sans compter les autres réseaux sociaux et les forums où les images travaillées du groupe terroriste fleurissent tous les jours pour mieux recruter à distance. Inutile de faire transiter les apprentis djihadistes par la Syrie, un lavage de cerveau à distance permet de les transformer en véritables soldats.

Face à cette menace, la réponse étatique est toujours attendue. Pourtant, le combat fait rage sur internet et face à l’Etat islamique, ce sont des hackers du monde entier, qui sont entrés en guerre. Ils sont désormais connus par leurs masques, symbole d’une résistance aussi réelle que fantasmée. Les Anonymous ne sont pas réellement structurés. Chacun peut s’en revendiquer et chacun peut arborer le masque blanc de Guy Fawkes, ce personnage britannique qui voulait faire sauter la Chambres des communes au début du XVIIème siècle et qui est devenu le héros d’un roman graphique (puis d’un film) : V pour Vendetta. Dans cette œuvre, un héros masqué et charismatique décide de se débarrasser du régime dictatorial qui prévaut au Royaume-Uni.

Dans cet esprit héroïque et cinématographique, les petits génies de l’informatique se sont donc lancés à l’assaut de Daesh sur internet. Evidemment, la réalité est moins grandiose, comme le raconte The Atlantic, dont le journaliste a pu rencontrer un activiste, ancien des Anonymous et qui gère désormais GhostSec, le réseau leader dans cette guerre virtuelle. « Mikro travaille seul, dans un salon bordélique, sur un vieil ordinateur usé. » Mais Mikro peut se targuer d’un sacré boulot. Sur le compte Twitter de son réseau, il cherche et publie tous les comptes qu’il associe à l’Etat islamique. « Parfois, nous sommes obligés de hacker le même compte 2 ou 3 fois par jour pour le fermer. Nous les traquons sans répit » raconte-t-il à RT. Le groupe va plus loin et Mikro prétend avoir empêché une attaque sur un marché tunisien, en juillet 2015, en transmettant ses informations au FBI, via un passeur.

Mikro et son équipe ne sont pas seuls. Les Anonymous, bien sûr mais aussi de nombreux « freelance » qui opèrent de leur côté. Comme le mystérieux Xrsone qui a publié en mars dernier un document présentant près de 9200 comptes twitter de soutiens à Daesh et qui refuse « de faire partie d’un collectif » comme il l’explique à Vice. Loin d’être un héros d’espionnage, il affirme seulement être « fatigué de voir les corps des soldats américains sur les réseaux sociaux. » Ce qu’il veut dénoncer, c’est aussi l’inaction de Twitter dans cette guerre.

« Ils n’ont pas changé grand-chose dans leur politique et c’est toujours aussi compliqué de signaler des terroristes, » affirme le hacker.

Face à lui, des petits génies, adorateurs d’Allah. Paris Match avait ainsi pu joindre un des pirates du groupe MECA qui attaque régulièrement des sites français, (tout en se désolidarisant de Daesh). Un simple gamin de 19 ans, entouré de « collègues » du même âge. Dans son article, The Atlantic revient aussi sur la biographie du célèbre Mikro, pourfendeur de l’Etat islamique. Un jeune à l’histoire  difficile passé par plusieurs familles et par la prison. Car derrière cette « lutte » entre le bien et le mal sur internet, ce sont souvent des parcours fragiles qui s’affrontent. « On vient de la même merde » acquiesce Mikro, en des djihadistes.
Atlantico

GhostSec aide à déjouer des attaques de Daêch en Tunisie


Daech

Des hacktivistes affiliés au collectif Anonymous ont aidé à déjouer des attaques que l’Etat islamique (Daêch) entendait mener en Tunisie et à New York.

 

C’est ce qu’a révélé Michael Smith, un expert en contre-terrorisme, au site britannique ‘‘International Business Time, UK’ (‘‘IBTimes UK’’).

Michael Smith, conseiller auprès du Congrès des Etats-Unis et co-fondateur de la société de sécurité nationale Kronos Advisory, a confié que des renseignements fournis par Ghost Security (GhostSec), un groupe affilié au collectif Anonymous, ont été mis à la disposition des autorités tunisiennes et américaines qui ont permis de déjouer des actions terroristes de l’EI.

«Je crois comprendre que des données obtenues par le groupe GhostSec et que j’ai personnellement transmises aux forces de l’ordre et aux responsables du renseignement, ont aidé les autorités en Tunisie de faire échouer un plan d’attaque qu’une branche de l’EI entendait mener vers le 4 juillet», a déclaré Smith à ‘‘IBTimes UK’’.

Michael Smith a ajouté que, «ces informations ont été collectées suite aux efforts de filature du groupe GhostSec sur Internet et du contrôle de comptes, de réseaux sociaux et de sites de sympathisants de Daêch. Cet attentat devait être mené juste au lendemain de l’attaque contre l’hôtel Imperial Marhaba à Sousse, le 26 juin dernier.»

Un membre de GhostSec, opérant sous le pseudonyme de DigitaShadow a révélé que l’information en question a été obtenue sur les réseaux sociaux, qu’elle a été transmise à Michael Smith – dont la tâche consiste à apprécier ce type de renseignements et de les filtrer – qui a jugé que la donnée était crédible et l’a ainsi mise à la disposition des forces de l’ordre. Selon Smith, c’est ce qui a permis à la police tunisienne d’arrêter 17 suspects, au début du mois.

DigitaShadow a confirmé à Anthony Cuthbertson* d’‘‘IBTimes UK’’ que «GhostSec travaille sans arrêt sur ce type de recherche d’informations sur le net et les réseaux sociaux afin de dénicher les menaces contre les gouvernements et les citoyens. Le 2 juillet dernier, nous sommes tombés sur un compte EI où des menaces étaient proférées contre les touristes en Tunisie. Il y avait des menaces claires de la mise à exécution d’un attentat suicide dans les environs du marché de Houmet Souk, à Djerba. C’est ce qui nous a mis la puce à l’oreille et cela a été le point de départ de notre enquête et de notre filature.»

Marwan Chahla

*Anthony Cutbertson, journaliste à l’International Business Times UK, a été élu auteur numérique de l’année en Grande-Bretagne.




Agropera |
La gazette de notre Ségala |
Pashion for Fashion |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cgtsystemeu
| باسكنو الآ ن
| Crazypands pour un monde libre